Nouvelles contributions au Fonds de gestion du covid-19

Plusieurs institutions actives au niveau de la région de Drâa-Tafilalet ont annoncé leur contribution au Fonds spécial dédié à la gestion du Coronavirus, créé pour faire face aux conséquences socio-économiques de cette pandémie.

Ainsi, l’Agence urbaine de Ouarzazate-Zagora-Tinghir a annoncé sa contribution à ce Fonds, en faisant don d’une somme équivalant au salaire d’un mois du directeur de cet établissement et à trois jours de salaire au moins de l’ensemble des cadres et des employés de l’agence.

Selon un communiqué de l’agence, cette initiative intervient dans le cadre de l’accompagnement des mesures visant à atténuer l’impact socio-économique de la propagation du nouveau Coronavirus, à travers la contribution au Fonds de gestion de cette pandémie, créé en application des Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI.

Il s’agit, note la même source, d’une illustration des valeurs de solidarité et de citoyenneté dont doit faire preuve toute la société marocaine.

Le Conseil provincial de Zagora vient d’annoncer aussi sa contribution, en faisant don au Fonds de gestion de la lutte contre le Coronavirus des allocations du mois d’avril de son président et des présidents des commissions de cette instance.

Un communiqué de cette instance souligne que cette contribution intervient dans le cadre de l’élan de solidarité et d’entraide constaté sur le plan national pour faire face aux effets socio-économiques de la propagation du nouveau Coronavirus.

Par ailleurs, le Conseil communal de Tinghir avait annoncé que ses membres font don de leurs allocations du mois de mars au Fonds de gestion de la lutte contre le Coronavirus.

La même source a souligné que cette initiative a pour objet de contribuer aux efforts visant à atténuer les effets socio-économiques de cette pandémie.

Le décret portant création du Fonds de gestion de la lutte contre le Coronavirus a été signé en application des Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, tendant à assurer le financement des mesures de prévention et de lutte contre le Coronavirus et ses effets.

Ce fonds est réservé essentiellement à la prise en charge des dépenses de mise à niveau du dispositif médical, en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, dans l’urgence, pour traiter dans de bonnes conditions les personnes qui seraient atteintes par le virus.

Il est également dédié au soutien de l’économie nationale pour faire face aux chocs induits par cette pandémie à travers des mesures qui seront proposées par le CVE, en vue d’atténuer, notamment, les impacts sur le plan social.