La Caravane minière de la région Drâa-Tafilalet prend fin à Errachidia

La Caravane minière de la région Drâa-Tafilalet visant le transfert des connaissances et des compétences techniques aux artisans mineurs a pris fin mardi à Errachidia.

Cet événement, organisé du 10 au 15 mars courant, a bénéficié à une dizaine d’artisans mineurs issus des provinces d’Errachidia, Tinghir, Midelt, Figuig et Missour. Il s’inscrit dans le cadre des actions visant à doter les artisans mineurs de ces provinces de compétences et de bonnes pratiques leur permettant  d’enrichir leurs expériences et de travailler dans le respect des conditions de sécurité.

L’objectif de cette caravane, organisée sous l’égide du ministère de la Transition énergétique et du développement durable et en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir, le Centre régional d’investissement (CRI) Darâa-Tafilalet et la Centrale d’achat et de développement de la région minière du Tafilalet et de Figuig (CADETAF), est également de faire connaître le potentiel minier de la région de Drâa-Tafilalet et d’encourager l’investissement productif dans ce secteur qui emploie une importante partie de la population de la région.

A cette occasion, le directeur général du CRI de la région Drâa-Tafilalet, Allal El Baz, a indiqué que cette caravane, initiée en coordination avec des acteurs régionaux et locaux, a permis d’accompagner plusieurs artisans mineurs à travers des sessions de formation portant principalement sur les éléments prioritaires pour une bonne exploitation des richesses minières au niveau de la région.

L’accent a été mis sur des thématiques en rapport avec les techniques de minage, l’exploration et l’exploitation minières, le traitement des minerais et sur les aspects liés à la sécurité et à la santé au milieu de travail, a ajouté M. El Baz dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP.

Après avoir insisté sur le fait que le CRI Draa-Tafilalet est parfaitement conscient de l’importance du secteur minier dans la dynamique économique de la région, M. El Baz a fait savoir que cette caravane se veut une contribution de la part du CRI pour la montée en compétences et en savoir-faire des artisans mineurs afin, d’une part, contribuer à l’amélioration des conditions économiques, financières et sociales de cette catégorie, et, d’autre part, participer à la préservation de l’environnement.

En marge de cette caravane, des workshop ont été organisés avec différents partenaires notamment l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA) et l’Agence du bassin Hydraulique du Guir-Ziz-Rhéris et qui ont porté principalement sur l’identification d’un certain nombre de thématiques qui pourraient faire l’objet de recherches ultérieurement, a-t-il dit.

Pour sa part, Hanane Legnaoui, coordinatrice de la caravane minière de la région Drâa-Tafilalet, a indiqué que pendant ces journées, et avec la contribution des encadrants de l’Université Mohammed VI Polytechnique, « nous avons mis l’accent sur l’importance de la santé et de la sécurité au travail, ainsi que sur les méthodes d’exploitation et d’enrichissement des minerais et les techniques de minage et la géologie ».

L’objectif est de permettre aux artisans mineurs de mieux exploiter la petite mine et de contribuer au développement économique et social et à la préservation de l’environnement, a-t-elle expliqué.

Au terme des sessions de formation dispensées au profit de 85 artisans mineurs dans le cadre de cette caravane, il a été procédé à la remise de certificats de participation.

Lancée par la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, cette caravane a pour objectif de promouvoir une exploitation idoine des couches géologiques en vue de produire de la richesse minérale et assurer une meilleure valorisation de la production, ce qui aura des effets bénéfiques sur les plans économique, social et environnemental.