Formation au profit des coordinateurs de la vie scolaire

L’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) à Drâa-Tafilalet vient d’organiser à Errachidia une formation sur le projet « Appui à la promotion de la tolérance, du civisme, de la citoyenneté en milieu scolaire et à la prévention des comportements à risques ».

Cette session de formation deux jours a été initiée récemment au profit de 28 coordinateurs provinciaux de ce projet et coordinateurs de vie scolaire, selon l’AREF de Drâa-Tafilalet.

Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’un accord de partenariat entre le ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Rabita Mohammadia des Oulémas.

S’exprimant à cette occasion, le directeur de l’AREF de Drâa-Tafilalet, Ali Berrad, a souligné l’importance de cette formation qui intervient en application aussi des orientations de la stratégie de réforme 2015-2030, relatives notamment à la consolidation des valeurs dans le système d’éducation et de formation.

Il a ajouté que cette initiative ambitionne de renforcer les capacités des coordinateurs de vie scolaire dans le domaine de l’éducation aux valeurs de la tolérance, du civisme, de la citoyenneté en milieu scolaire et de la prévention des comportements à risques.

Berrad a noté que cette formation est axée aussi sur l’exploitation des nouvelles technologies pour aider les jeunes générations à s’approprier les valeurs de la vraie citoyenneté, à s’intégrer facilement dans la vie scolaire et à les prémunir contre les comportements à risque.

Le projet entend dynamiser la vie scolaire et promouvoir le civisme et la citoyenneté auprès des jeunes et apporter une réponse structurée face à la problématique des comportements à risques. Pour cela, il s’inscrit parmi les efforts nationaux et mondiaux fait en matière de promotion de la tolérance auprès de la jeunesse.

Le projet reposera sur un accompagnement et un renforcement des capacités des cadres pédagogiques et des moyens des services socio-éducatifs à travers la mise en place d’un réseau de coordinateurs de vie scolaire et l’élaboration de plans d’action propres à chaque établissement pour la promotion de la participation sociale des jeunes.

Les différentes activités programmées dans ce cadre contribueront à promouvoir la tolérance et construire des liens sociaux au service du renforcement de la cohésion sociale, du civisme et de citoyenneté.