Des bus pour lutter contre l’abandon scolaire

Par: Mohamed Taoufik Ennassiri

Des efforts importants sont déployés au niveau d’Errachidia pour lutter contre l’abandon scolaire en milieu rural, notamment à travers le renforcement de la flotte des bus de transport scolaire destinés à plusieurs établissements de l’enseignement des communes territoriales relevant de cette province.

Conscients que l’éloignement des écoles constitue une entrave à la scolarisation, en particulier des filles, et provoque une augmentation du taux d’abandon scolaire, plusieurs administrations locales concernées ont  conjugué leurs efforts pour limiter l’impact que pourrait avoir cette situation sur la scolarisation des élèves en milieu rural.

Plusieurs bus de transport scolaire ont ainsi été remis dernièrement à des communes territoriales de la province, grâce à un partenariat entre la Direction provinciale de l’Education et de la Formation à Errachidia, l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA) et le Conseil provincial, en coordination avec l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH).

Les derniers bus offerts dans ce cadre ont été distribués mercredi lors d’une cérémonie présidée par le wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d’Errachidia, Bouchâab Yahdih, au profit des élèves du lycée collégial Ezzaitoune, dans la Commune territoriale d’El Khang, et du lycée collégial Mokhtar Soussi, dans la commune territoriale de Melaab.

La première phase de cette opération avait porté sur la remise, la semaine dernière, de bus scolaires au profit des élèves du lycée qualifiant Ibn Hazm (Commune de Mdaghra), du lycée collégial Moulay Youssef (Commune d’Erfoud) et du lycée collégial Aboubaker Essedik (Commune d’Es-sfalat).

Cette initiative s’efforce donc à faciliter l’accès à l’école à la faveur de la disponibilité du transport scolaire qui permet aux élèves des établissements scolaires bénéficiaires aussi de participer à des manifestations sportives provinciales, régionales ou nationales et à des forums de l’orientation scolaire, tout comme à des visites à des événements ou salons culturels.

Inscrite aussi dans le cadre des efforts visant la réduction des disparités sociales et territoriales, la mise à la disposition des communes rurales de bus scolaires contribue notablement à la diminution du taux de décrochage scolaire en milieu rural, surtout face à l’enclavement de certaines communes.

Selon des données de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Drâa-Tafilalet, le nombre de bus scolaires mis à la disposition des établissements scolaires de la région a enregistré une hausse importante ces dernières années.

Concrètement, le nombre de ces bus est passé de 281 durant l’année scolaire 2016-2017 à 692 actuellement, le chiffre des bénéficiaires ayant augmenté de 58 % durant cette même période.

Cet effort s’inscrit dans le cadre du champ d’action de l’AREF de Drâa-Tafilalet qui veille à garantir l’égalité des chances en matière d’accès au système de l’éducation et de la formation, ainsi qu’au développement du modèle pédagogique et à l’amélioration de la qualité de l’enseignement.

Les acteurs du domaine éducatif au niveau régional se réjouissent de ce soutien social à la solarisation notamment de la fille rurale.

Le renforcement de la flotte du transport scolaire a permis donc de réduire ostensiblement le taux d’abandon scolaire au niveau du territoire de la province d’Errachidia, les élèves de plusieurs communes territoriales arrivent désormais à rejoindre leurs salles de classe dans des des conditions normales.

Les résultats positifs dans ce domaine ont pu être obtenus grâce à la fédération des efforts de l’ensemble des acteurs concernés.