Conférence sur la gouvernance territoriale et l’approche fondée sur les droits de l’Homme

Une conférence ayant pour thème « La gouvernance territoriale et les enjeux de développement à Drâa-Tafilalet : l’approche fondée sur les droits de l’Homme dans l’élaboration des programmes d’action des collectivités territoriales » a été organisée, jeudi à Ouarzazate, par la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH).

Marquée par la participation de responsables, d’experts, de chercheurs et d’acteurs de la société civile, cette rencontre avait pour objet de sensibiliser les conseils des communes à l’importance et à la nécessité d’élaborer des plans d’action prenant en considération l’approche fondée sur les droits de l’Homme, dans le but de respecter les droits de toutes les catégories et réaliser le développement durable.

L’objectif est aussi de respecter les liens étroits entre les droits et les obligations, tout en se focalisant sur les groupes vulnérables qui peuvent souffrir de discrimination.

Cette conférence vise à ouvrir le débat sur les problématiques et les entraves liées à l’intégration de l’approche fondée sur les droits de l’Homme dans l’élaboration et la mise en œuvre des plans d’action des collectivités territoriales qui englobent les projets et activités prioritaires à déployer pour présenter des services de proximité aux citoyens.

La présidente de la CRDH de Drâa-Tafilalet, Fatima Aarach, a souligné l’importance de cette conférence et de ses objectifs, ainsi que le rôle des institutions internationales des droits de l’Homme en tant que mécanismes de liaison entre le système international des droits de l’Homme et les pouvoirs publics.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, elle a plaidé pour la conjugaison des efforts entre les différentes parties prenantes, dont les organisations non gouvernementales, afin qu’elles puissent contribuer aux actions et recommandations liées à ce domaine.

Mohamed Kabiri, de la division des collectivités locales à la province de Ouarzazate, a relevé que cette conférence a été axée sur les mécanismes pratiques à même de favoriser l’intégration de l’approche fondée sur les droits de l’Homme dans les programmes de développement des collectivités territoriales.